تجكانت

منتدى كل الجكانين في أنحاء العالم


    بعض من التاريخ القديم*حروب الركيبات على مناطق تجكانت*

    شاطر
    avatar
    حمير

    المساهمات : 27
    تاريخ التسجيل : 02/08/2010

    بعض من التاريخ القديم*حروب الركيبات على مناطق تجكانت*

    مُساهمة  حمير في الإثنين سبتمبر 06, 2010 9:00 pm

    LISTE DES ANNÉES CHEZ LES REGEIBAT LEGOUACEM

    1884.
    - F âm sh’âb-m’bârka année de la pluie bienheureuse (1301 de l’Hégire).
    - B âm sh’âb et-ghâztra année de la forte pluie.
    - H âm el-khâlef année de la terre renaissante (très grosse pluie).
    Les Espagnols créent Villa Cisneros.
    Campements dans le Zemmour.

    1885.
    - F âm el-fâr année des rats (invasion de rats en été).
    - B âm Dhelo’a année de Dhelo’a (région au Nord de la Guelta du Zemmour).
    Campements dans la Dhelo’a.

    1886.
    - F âm en-négued
    - B année du « nיgued » (plante poussant dans les oueds du Zemmour et sur la Hamâda, Anvillea radiata Coss. et Dur. [24]).
    - H
    Expédition espagnole à la sebkha d’ Idjil.



    1887.
    - F âm môut Ahmed ech-Cheïkh
    - B année où est mort Ahmed ech-Cheïkh. (Un Aït Oussa [3] est assassiné sur le souk d’Assa par un Belqacem ou Brâhîm (Reguibat Legouacem).

    1888.
    - F âm aradâna, ou, âm sh’âb aradâna [4]
    - B année de la pluie fine. (Cette pluie fine dura, paraît-il, huit jours.)
    - H

    1889.
    - F âm moût Zâwî année où est mort Zâwî (notable Reguibat).
    - B âm ghezzi Gueneïdlef année du « ghezzi Gueneïdlef » (ghezzi Reguibat sur les Ouled Delim, à Gueneïdlef, dans la Séguia el-Hâmrâ) [5].
    Campements dans le Zemmour.

    1890.
    - F âm Azadar lawwel année d’Azadar, la première (région du Sud marocain).
    Un grand combat est livré par les Reguibat et Aït Bella contre les Ouled Delim et les Aït Jemel.
    Campements entre Asrir et Goulimine.

    1891.
    - F âm Azadar t-tâni année d’Azadar, la seconde.
    - B âm ej-jrâd année des sauterelles (une invasion de sauterelles détruisit tous les pâturages, en septembre 1891) [6].
    Campements dans l’oued Noûn.

    1892.
    - B âm akabar Tatta
    - H année de la grande caravane à Tatta (Bani).
    Campements de la Haute Sêguia el-Hâmrâ

    1893.
    - F âm t’aïh’t Ouled Tidrarîne
    - B année du coup de main contre les Ouled Tidrarine.
    - H Les Ouled Delim attaquent les Ouled Tidrarine [7] et les Reguibat dans l’Amgala (Zemmour).
    Campements dans l’Amgala (Zemmour).

    1894.
    - F âm Nouâssiyîne année de Nouâssiyîne (région située entre Belgardane et l’oued El-Ethel, au Sud-Ouest de Bir Moghrein).
    - B âm Jenâba année de Jenâba (région au Nord-Ouest de la Guelta du Zemmour).
    Mort de Ba Ali ould Brâk (chef des Belqacem ou Brâhîm).
    Campements Foqra dans les oudiâne Nouâssiyîne. Campements Belqacem ou Brâhim à Jenâba durant l’hiver.

    1895.
    - F âm el-H’ank année du Hank (pâturages).
    - B âm moûten-Nâh
    - H année où est mort Nâh (un Belqacem ou Brâhîm, nommé Nâh, est assassiné par un Aït Khebbâch [8], dans le Draa).
    Un ghezzi Berâber pille les Reguibat à Bou Garfa (à 35 km. de Tindouf).
    Les Tajakant pillent les Reguibat à Bמr en-Neh’גs (à 40 km. à l’Ouest d’Aïn ben Tili).
    Campements, en partie dans le H’ank (hiver et été), en partie sur la Hamâda de Tindouf.

    1896.
    - F âm ferget Belqacem ou Brâhîm année où furent partagés (décimés) les Belqacem ou Brâhîm.
    - B âm Khanget Sekkoûm
    - H année de Khanget Sekkoûm (affluent de la Séguia el-Hâmrâ, située à 50 km. Est de Smâra).
    Un ghezzi Ouled Jerîr, Doui Menia, Tajakant et Ou Mribet détruit une partie des Belqacem ou Brâhîm. Salek ould Ba Ali perd un œil et reçoit dix-huit blessures.
    Siège et prise de Tindouf par les Reguibat, en été.
    Pluies sur la Guetta du Zemmour.
    Campements dans les régions de Khanget Sekkoûm ; de l’Amgala et du Hank.

    1897.
    - F âm tabaouât Mouichê
    - B année du déplacement du petit (Moulay) Mouichê H(qui s’en va à petits pas et tout doucement, dans l’Imrikli) [9]
    - H
    Des Tajakant pillent des Reguibat à Bir Moghrein.
    Un ghezzi Berâber pille les Ouled Moûssâ (Reguibat Sah’el) à El-H’afîra (à 130 km. à l’Ouest d’Aïn ben Tili).

    1898.
    - F âm el-hanzab année de l’« hanzab » (plante rampante de la Hamâda et du Zemmour) .
    - B âm mejî el-Berâber année où sont venus les Berâber [10] (des délégués Berâber sont venus demander aux Reguibat de conclure la paix).
    Pluies en hiver.
    Campements sur le Nord de la Hamâda où y eut beaucoup de pâturages et de « t’erfâs ».



    1899.
    - F âm el-h’emma année de la fièvre.
    - B âm el-oujaâ année de la maladie [11].
    Pluies abondantes en automne et en hiver.
    Campements au T’irsal, à Hâssi Foqra.

    1900.
    - F âm EI-H’ofra année d’el-H’ofra (Haute Séguia el-Hâmrâ).
    - B âm moût Moh’ammed el-Mokhtâr année où est mort Moh’ammed el-Mokhtâr (un Belqacem ou Brâhîm, tué par son frère à Zemlet Dekhân, Hammami.
    - H âm oujaâ El-Bellâl année où fut malade El-Bellâl (à son retour d’EI-Mah’âmid d’où il revint avec une grosse caranvane).
    Combats d’Amogjâr (Chinguetti) et de Bîr T’âleb contre les Ouled Gheïlâne [12].
    Pluies à la fin de l’année.
    Campements dans la Haute Séguia et le Zemmour, plus particulièrement dans l’Akhchâche.

    1901.
    - F âm jorret Aïn ben Tili année où fut recreusé (le puits) d’Aïn ben Tili.
    - B âm Rouidhah année de Rouidhah (Est de Bou Gârfa).
    Combat de Râs l’azreg (Atar) contre les Ouled Gheïlâne.
    Pas de pâturage, très peu de pluie.
    Campements sur la Hamâda et dans la région d’Ain ben Tili, où ils passèrent l’hiver.

    1902.
    - F âm oued Draa année de l’oued Draa.
    - B âm Adh’am et- T’alh’a
    - H année d’Adh’am et T’alh’a (Nord-Est d’Aouïnet Legra, Nord du Yetti-Pied de la Hamâda.
    Les Tajakant abandonnent Tindouf et se dispersent.
    Les Reguibat sont battus au printemps par les Chaamba, à Grizim (Erg Chèche] ; en été pour les Ouled Jerîr à Oum el-Guedoûr (Iguidi) et par les Ouled Gheïlâne à Touîla (Iguidi).
    Les Ouled Jerîr [13] pillent les Reguibat à I’Adh’am et T’alh’a, en hiver.
    Pâturages abondants, à la suite des pluies, en ces deux régions ; sécheresse ailleurs.
    Campements en ces deux régions.

    1903.
    - B âm Tiguililâtène année de Tiguililâtène (la fin d’une chose : lieu dit au Nord-Ouest de Bîr Moghreîn entre Seken et Dhelo’a).
    Un gros ghezzi Ouled Jerîr pille des campements Legouacem à Tiguililàtène.
    Les Ouled Gheïlâne pillent, par deux fois, les Reguibat dans dans l’oued Irni (Zemmour).
    Pâturages abondants, pluies en hiver.
    Campements dans cette région.

    1904.
    - F âm el-ghechche année du ghechche (maladie provoquée par des dépôts de terre sur les plantes à la suite de pluies violentes).
    - B âm el-Maâleg
    - H année de Maâleg (promontoire entre Gaada et Chebîka). en contre-ghezzi Reguibat dit « ghezzi messih » (celui qui balaye tout), livre le combat de Rachid, au Tagant, probablement sur les Id Aïbousât [22, p. 300].
    Les Ouled Jerîr pillent les Reguibat à Arkani (Messeied du Zini), au Sud de Bani.
    Reconnaissance du Capitaine Flye Sainte-Marie à Aouinet Legra (14 décembre 1904) [4 p. 51].
    Un fort ghezzi Ouled Gheïlâne pille les campements Legouacem, dans l’oued Chebîka (Maâleg). Quinze Reguibat sont tués [14].
    Pluies dans le Zini ; sécheresse au Zemmour.
    Campements des Foqra dans l’oued Draa, des Belqacem et des Hamaîdnât [15], dans le Maâleg.

    1905.
    - F âm froûq Ahl Chîguer
    - B année de l’extermination des Ahl Chîguer [16] (un ghezzi Ahl
    - H Chîguer est exterminé par un campement So’ad) [17].
    Ce ghezzi Ahl Chîguer marque le début de la longue lutte entre Ouled Bou Sba et Reguibat [18].
    La paix s’établit entre Ouled Gheïlâne et Reguibat.
    Pâturages abondants, pluies en automne et en hiver.
    Campements dans l’Akhchâche.



    1906.
    - F âm oudeî el-Guezâh
    - B année des petits oueds el-Guezâh (pâturages du Dhelo’a).
    - H Les Reguibat refusent de se joindre à la harka, que Moulay Idriss [19] monte contre les Français, préférant lutter contre les Ouled Bou Sba.
    Combat d’Oudeî el-Guezâh dans lequel quatre-vingts Ouled Bou Sba et vingt-deux Reguibat sont tués.
    Combat de Zeriba (Ouadane) où cinquante Reguibat trouvent la mort. Ghezzi Taitoq, en décembre, appelé « Ghezzi des Aït Guérinate » (des gens aux petites queues : mises ici pour tresses), à Zemlet Dekhân (Hammami) [20].
    Colonne française contre Tabelbala en novemhre [4p. 60].
    Ponte des sauterelles en hiver, nombreuses éclosions au printemps.
    Pluies abondantes (t’erfâs) au Sud de 1’Iguidi, au Tirsal, dans le Dhelo’a et jusqu’à la Hamâda.
    Campements dans ces petits oueds, puis dans le Dhelo’a.

    1907.
    - F âm Foucht
    - B année de Foucht (à 60 km. au Sud-Ouest d’Atar ; victoire écrasante
    - H des Reguibat sur les Ouled Bou Sba, après un combat de trois jours et de trois nuits. Cette victoite marque le début de la suprématie des Reguibat au Sahara occidental, et le début de leur grande nomadisation) [21].
    Après le regroupement des Ouled Bou Sba dans l’oued Noûn et la Haute Séguia, combat de Hofret Ouadane qui parachève la victoire de Foucht.
    Premiers contacts des Reguibat et de la France (Convention Gouraud). « Ghezzi du Hodh » où douze cents Reguibat pillent Ie Hodh [20, p. 403]. « Ghezzi Tajakant » où un ghezzi Reguibat conduit par Ali ould Meyara [22], pille les Tajakant du Tagant.
    Pluies abondantes dans l’Ouarane.
    Campements dans cette région et à Bir Mouissat.

    1908.
    - F âm Bou Aleiba
    - B année de Bou Aleiba (guelb à 100 km. à l’Ouest de Fort-Gouraud].
    - H Combat de l’oued El-Ethel (à l’Ouest d’Aïn ben Tili), engagé par les Ouled Bou Sba contre les campements d’ElBellâl (ancien chef Legouacem).
    « Ghezzi El-Bahr » : des Ouled Moûssâ et des Foqra pillent les bords du Niger aux environs de Tombouctou [23]
    « Ghezzi Dergal » : des Foqra pillent le Tagant de Dergal (au Nord-Est de Moudjéria).
    « Ghezzi Kiffa )) (le dernier).
    Bonnes pluies d’hiver dans le Tiris.
    Campements dans cette région, au puits de Doumos.

    1909.
    - F âm Abouiltga
    - B année d’Abouiliga (dune située entre Bîr Zreigat et Ghallaouïa- Makteir).
    - H âm Tourine année de Tourine (à l’Est de Fort Gouraud, combat livré par les Français contre les Reguibat, le 15 août] [24]
    Entrée de la colonne Gouraud à Atar (8 janvier) [13, p. 113- 135].
    Combat de Ras er Remt (28 avril) [25]
    Combat de Ksar Torchane (28 juillet) [26].
    Occupation de Chinguetti (27 juillet), d’Ouadane (octobre).
    Ghezzi Gouraud sur la sebkha d’Idjil [27]
    Combat d’Achoura (22 novembre), au Soudan [28]
    Reconnaissance Cancel dans l’Iguidi (novembre 1909-janvier 1910). « Ghezzi el- Hodh » conduit par Mhaimed ould el- Khalil, des Ouled Moûssâ (Reguibat Sah’el).
    Pluies moyennes, en hiver, dans la Makteir.
    Campements dans cette région.

    1910.
    - F âm Taoulekt Gaada
    - B année de Taoulekt Gaada.
    - H âm nejma Ma el-Aïnin année de l’étoile de Ma el-Aïnin (comète).
    Ma el-Aïnin ould Mohammed Fadhel marche sur Fez. Il est battu à Tadla et se retire à Tiznit où il meurt en décembre [29].
    Un ghezzi, composé d’Ouled Jerîr, de Doui Menin [30], et d’Aït Oussa pille les Reguibat.
    Victoire de Lemden remportée par les Reguibat sur les Ouled Bou Sba de l’oued Noûn.
    « Ghezzi Trarza » [12, p. 208] et « Ghezzi Atar » [12, p. 209].
    Ces deux ghezzi sont décimés par les troupes françaises.
    Pluies à la fin de l’hiver.
    Campements dans la Gaada.



    1911.
    - B Âm Zeriouila année de Zeriouila (ksar des environs de Goulimine).
    Contre-ghezzi des partisans français sur des campements Reguibat dans l’Adrar Sottof [10, p. 267], [12, p. 213].
    « Ghezzi el-Hodh », conduit par Boumrah ould Aouimir des Jenha (Legouacem) [12, p. 213], [20, p. 411].
    Combat entre Ait Oussa et Yaggout d’une part [31], et Soad d’autre part, à Assa.
    Lahbib ould Bellâl, cheïkh des Reguibat, demande sa soumission aux Français, au nom de six cents tentes.
    Sécheresse absolue, du Nord de l’Adrar à la Gaada.
    Campement de tous les Legouacem dans l’oued Noûn où ils passent l’été.

    1912.
    - F âm Naceur
    - H année de Naceur.
    - B âm Zouiza année de Zouiza (région de la Gaada).
    Si Ahmed el-Heîba, accompagné de Reguibat, entre le 15 août, à Marrakech. Il est battu à Sidi-bou-Otman, par le Général Mangin, et il s’enfuit à Taroudant [32].
    Des Reguibat attaquent l’azalaï Kounta à Guettara [33]]. Un ghezzi composé d’Ouled Bou Sba, deMachdouf [34] et de gens du Trarza pillent des campements Reguibat.
    Pluies en hiver.
    Campements dans la Gaada septentrionale, à Zouiza.

    1913.
    - F âm Lebouirat année de Lebouirat (à Lebouirat ou Liboërat, le peloton du Lieutenant Martin fut à peu près anéanti le 10 janvier 1913) [35] [10, p. 272), [12, p. 223).
    - B âm EI-Gueleib El-Fertouna année des pitons El-Fertouna (Zemmour), (la colonne Mouret inflige une sanglante défaite aux Reguihat en représailles de l’attaque de Lebouirat) [36].
    - H âm Hameima année de Hameima (puits voisin de Lebouirat dans l’Akehar).
    Combat de Bofret Ouadane (à Bou Tellis] contre les Français (18 septembre) [37].
    « Ghezzi el-ghenem » (des troupeaux de moutons) conduit par Ali ould Meyara sur la région de Boutilimit (Nord du Sénégal).
    « Ghezzi Guir » sur l’Azaouad. Ce ghezzi venait d’Agarektem et se dirigeait sur Tombouctou. Hassi Guir est un puits eutre Ounane et Bouchbeha.
    Pluies abondantes au début de l’automne et au milieu de l’hiver (plus de sept jours de pluie dans l’oued Draa inférieur).
    Pâturages extraordinairement abondants « nous avons muselé nos chamelles pour qu’elles ne mangent pas trop », t’erfâs dans l’Iguidi, très importants semis d’orge dans les bas-fonds (graïr) de la Séguia et de la Hamâda [38].
    Campements sur la falaise dit Zemmour et dans la Séguia el’Hâmrâ.

    1914.
    - F âm oued Draa année de l’oued Draa (pâturages).
    Reconnaissance du Lieutenant Martin, de la Compagnie méhariste de la Saoura, vers le Draa et dans l’ Iguidi où elle atteint Aouinet Legra [4, p. 100].
    Reconnaissance du Lieutenant Mougin, de la Compagnie saharienne du Touat, vers Tindouf et Taoudenni (décembre 1913, avril 1914), qui atteint Chegga, Aouinet Legra et le Kreb de la sebkha de Tindouf [4, p. 101).
    Ghezzi Reguibat et Ouled Bou Sba SUI’ le Hodh ; ghezzi Foqra et Ouled Bou Moûssâ à Oum Akouaba (région de Tombouctou).
    Campements de tous les Reguibat Sah’el et Legouacem dans l’oued Draa, par suite de la sécheresse qui sévit dans toutes les autres régions sahariennes [39].

    1915.
    - F âm Imourène
    - H année d’Imourène (au Sud-Est d’Aïn ben Tili).
    - B âm ej-jrâd année des sauterelles « il y avait, disent les indigènes, tellement de sauterelles que le ciel en était obscurci ».
    Combat d’El-Hafira (Zemmour) contre les Français.
    « Ghezzi el-Ahmar » (le sanglant) sur la région du Hodh où il fut en partie anéanti [40].
    Forte invasion de sauterelles en automne.
    Pluies abondantes en septembre, suivies de pluies fines et froides au printemps qui firent périr les chamelles.
    Pâturages très abondants ; ils durèrent trois ans dans la région d’ Imourène.
    Campements dans cette région.

    1916.
    - F âm Alous Et-tmar
    - B année d’Alous Et-tmar (au Nord-Ouest d’El-Megheiti, à 70 km. au Nord de Tin Bessaïs, H’ank).
    - H âm EI-Guelab Imourène année d’El-Guelab Imourène.
    « Ghezzi El-Hachoua » : attaque de l’azalaï à Bir El-Abiodh (au Nord d’Araouane).
    Les Espagnols fondent Cap Juby [Tarfaya.
    Pas de pluies intéressantes.
    Campements en ces deux points. Les gueltas du H’ank et de l’Iguidi, remplies l’année précédente, étaient encore en eau.

    1917.
    F âm kassert Haïda année où le nommé Haïda s’est cassé la jambe au Zini.
    - âm Zini année de Zini (lieu dit au Sud du Draa).
    - âm t’yâh’ âla l-Foqra année où on est tombé sur les Foqra (sic).
    - B âm Témimichat
    - H année de Témimichat (lieu de campement, par 9°35’ W-24°10’ N].
    « Ghezzi El-Khil » (des chevaux) sur le Hodh [12, p. 245].
    « Chezzi Ouled Bou Sba » (fraction du Nord) sur les Foqra.
    Nouvelle convention entre Lahbib ould El-Bellâl et les autorités d’Adrar.
    Pas de pluie.
    Pâturages des années antérieures.
    Campements dans le Ghal Amane et le Zini.

    1918.
    - F âm el-Guelta année de la Guelta (du Zemmour.
    - B âm Iztg
    - H année d’Izig (au Sud de l’embouchure de la Séguia el-Hâmrâ pâturage).
    « Ghezzi Kedama » sur le Hodh [12, p. 246]. Délégation Legouacem à Atar, en décembre.
    Pluies moyennes en hiver (semis d’orge).
    Campements à Izig.

    1919.
    - F âm Oudiân Foula année d’Oudiân Foula (au Sud-Ouest d’ El Megheiti).
    - B âm el-H’ank
    - H année du H’ank.
    La compagnie saharienne du Touat atteint Chegga et razzie 360 chameaux appartenant aux Foqra, Ahcen ou Hmad et Ahl Bouad (27 mai) [4 p. 129].
    Mort de Sidi Ahmed El-Heïba, fils de Ma el-Aïnin, ex-prétendant au trône marocain, réfugié dans le Sous, puis l’Anti-Atlas, après sa défaite de Marrakech, en septembre 1912.
    Soumission du Cheïkh Taleb Khiar aux autorités mauritaniennes.
    « Ghezzi Denneg » dans le Hodh, conduit par Ali ould Meyara.
    « Ghezzi Hassi Tagant », conduit par Ahmed Hamoudda [41] .
    « Ghezzi Bou Jebeihat » dansl’Azaouad. _ Pluies en hiver sur le Hank, sécheresse au Zemmour.
    Pâturages abondants depuis El-Megheiti jusqu’à 50 km. au Nord-Est de Chegga ; peu de pâturages dans l’ Iguidi.
    Campements sur le H’ank, depuis les oudiane Foula jusqu’à Chekria .

    1920.
    - F âm el-guetma année du brouillard.
    - B âm EI-Guerara année d’El-Guerara (lieu dit près de l’embouchure du Draa).
    - âm EI-Aâouj année d’E1-Aâouj.
    « Ghezzi El-Ibel » dans le Hodh, à Aziret El-Fakroun, Chaque razzieur ramène vingt chameaux de prise.
    Les Espagnols fondent Aaguera (au voisinage de Portֹ Etienne).
    Pluies dans le Bas Draa en automne, et pendant un demi-mois, en hiver ; sécheresse au Zemmour,
    Campements dans le Bas Draa.



    1921.
    - F âm jedri l-h’îrân année de la variole des chameaux.
    - B âm moût el-âaïl année de la mort des enfants.
    - âm El-Arguia année d’El-Arguia.
    Liaison Augiéras-Lausane, au Kseib du H’ank et à E1Mezreb, entre les pelotons méharistes, algériens et mauritaniens [4, p. 135], [12, p. 248].
    Le premier janvier, le groupe nomade (G. N.) d’Arouane atteint El-Kseib Ounane [4, p. 133].
    « Ghezzi Diat » dans le Hodh. Les membres du ghezzi doivent payer l’impôt du sang pour avoir tué trois individus d’une tribu amie d’où le nom.
    Des goumiers de l’Adrar pillent des campements Reguibat, au Tirsal, et leur tuent cinq personnes.
    Pluies en fin d’année et au début du printemps, sur la falaise dit Zemmour, entre Akhchâche et Aïn ben Tili.
    Campements dans cette région.

    1922.
    - F âm Regaaghia année de Regaaghia (oued à l’Ouest d’Aïn ben Tili).
    - B âm mekharsa
    - H année de la mekharsa (plante d’acheb).
    « Ghezzi Ahl Mehaimid » : il est poursuivi et rattrapé par des partisans du Hodh.
    « Ghezzi El-Foqra » au Tagant.
    « Ghezzi Ahmed El-Mabaddi » dans l’Azaouad où il s’empare de quatre fusils.
    Pluies abondantes au début de l’automne sur la falaise du Zemmour et sur le quadrilatère Tirsal, Tefariti, Bir Lemouissai, Dhi Embarkat ; sécheresse dans la Séguia.
    Campements dans le quadrilatère précité.

    1923.
    - F âm Jenâba année de Jenaba.
    - B âm Chikhat âla el-iman
    - H année de la reine des années.
    - âm el-h’archa année de la el-h’archa (plante d’acheb).
    Combat de Cherarik, le 28 novembre.
    « Ghezzi oum Akouaba », sur Boujerif, conduit par Oudjaba [42] .
    La Compagnie saharienne de la Saoura sous les ordres du Capitaine Ressot, atteint Chegga le 14 avril [4, p. 145].
    Combat de Dayet en-Nahar (ghezzi Dhouia) et du lac Faguibine, le 6 octobre [12, p. 255].
    « Ghezzi d’EI-Kountaoui Ould Ahmed Ould Brâhîm », en Azaouad.
    « Ghezzi Melahyn » (Ahl Ajour) ; il livre combat aux Français dans la région de Tidjikja (fin janvier).
    Reconnaissance Ressot dans le Yetti ; elle atteint le Tirsal.
    Pluies très abondantes, en automne et en hiver.
    Pâturages très beaux ; très bonne récolte d’orge dans la Hofra de la Séguia el-Hâmrâ.
    Campements dans cette région.

    1924.
    - F âm moût Oudjaba année de la mort d’Oudjaba (chef de bande, tué 11 Bou Guern d’une balle en pleine tête).
    - âm moût Foual année de la mort de Foual (ce Foqra meurt assassiné, scission entre les Foqra et les Ouled Aouich).
    - B âm Amouighiz année d’Amouighiz (ogla salé situé près de Guelh bou Aamima).
    - H âm Sfariat année des Sfariat (à 110 km. au Sud de Bir Moghrein).
    Hamdi ould Bellâl rend visite, à Atar, au Commandant du Cercle do l’Adrar.
    Attaque de Port Etienne par Oudjaha, le 26 mars [12, p. 255].
    Combat de Bou Guern, le 5 mai, où Oudjaba est tué [12, p.258].
    Combat de Lekdim le 23 octobre entre le ghezzi « Hofret Ouadane » et le deuxième peloton du G. N. de l’Adrar [12, p. 260].
    Pas de pluie.
    Campements Sellam ; à Anajim et dans le Yetti.

    1925.
    - F âm El-Hofra année d’El-Hofra.
    - B âm sengat bermil
    - H année du sengat bermil (du premier carré : déformation indigène pour désigner le premier peloton méhariste de l’Adrar).
    Combat acharné de Tréfia (ou Treyfia] (à 100 km. au Nord d’Atar), contre le premier peloton méhariste de la Mauritanie, en avril [43].
    Reconnaissance du Capitaine Ressot à Tindouf où il pénètre le 27 avril. _ Au retour, il s’empare de 400 chameaux Foqra à la Dayet E1-Khadra, le 30 avril [12, p. 269-270].
    « Ghezzi d’Azouéguia » conduit par Mohamed El-Mamoun.
    Il est accroché à Ras Er Remt, par ould Kerboub, le chef des partisans de l’Adrar mauritanien qui lui inflige une sanglante défaite (16-17 juillet).
    (Azou éguia est un village près d’Adrar) (1 [44].
    Pluies en automne et en hiver sur la Hamâda, la Haute Séguia et la Hofra.
    Campements dans ces régions.



    1926.
    - F âm Ziza année de Ziza (au Sud de Smamid).
    L’interprète mauritanien Ahmadou Mahmadou Ba rend visite à Lahbib ould Bellâl qui se porte garant des Sellam et de quelques fractions Reguibat.
    Mohammed ould Bara passe une convention avec la Mauritanie au nom des Foqra.
    « Ghezzi Elli moût fih ould Ali Taleb », dans le Hodh, où meurt ould Ali Taleb.
    « Ghezzi Ouadane » conduit par Mohammed El-Mamoun
    « Ghezzi moût Souaad » : il livre combat aux goumiers א Hamiyn.
    Pluies abondantes en hiver, dans le Tris.
    Beaux pâturages.
    Campements dans le Haut Tiris.

    1927.
    - F âm moût EI-Aït Oussi année où mourut un Aït Oussi (suite d’une vendetta entre Aït Oussa et Reguibat)
    - B âm In-Ziza année d’ln-Ziza (combat du Sud de l’Ahnet)
    - H âm ech-chedîda année de la (sécheresse) intense.
    Combat d’In-Ziza, au Sud de I’Ahnet., entre les pelotons des Compagnies sahariennes du Tidikelt et du Touat, command és par le Lieutenant Flye Sainte-Marie, et un ghezzi Legouacem (25 août 1926). _ _ Le nom de l’année fut donné au retour du ghezzi, en hiver [4, p. 159].
    « Ghezzi Ahmed El-Hamadi » א Ben Amira (Adrar) ; il livre bataille à nos goumiers.
    « Ghezzi El-Foqra » : combat contre nos goumiers à Tourine.
    Peu de pluies, et en hiver seulement.
    Campements dans la Gaada et l’Aïder.

    1928.
    - F âm essadah année de l’essadah (plante d’acheb).
    - B âm Oum Dfîrât
    - H ann ée d’Oum Dfirât (Nord-Est de la sebkha d’Idjil).
    Le G. N. de Chinguetti atteint Agarektem.
    Nouvelle reconnaissance Ressot à Tindouf (fin avril 1928) [4, p. 167].
    Les aviateurs Reine et Serre tombent dans le Rio de Oro et sont faits prisonniers par des Reguibat Sah’el.
    Les Foqra participent au « ghezzi Ahmed Hamadi » contre les Barikallah.
    Pluies dans la région d’Oum Dtirât et dans le Hank (la limite nord des pluies passa par Zedness et El-Megheiti) ; sécheresse au Zemmour. _ Campements à Oum Djirât, en hiver et en été.

    1929.
    - F âm moût Mohammed Bachir ou Hamaoudi année où est mort Mohammed Bachir ou Hamaoudi, assassiné dans sa tente par un Azouafid (Goulimine).
    - B âm In-Iga el-gheziane
    - H année de la réunion des ghezzi (sic) (il s’agit de la rencontre, dans l’Iguidi, de deux pelotons de Compagnies sahariennes algériennes) .
    Les Ahel Adrar tombent sur les Reguibat à Arouenit (à 1’ouest de Fort Gouraud).
    « Ghezzi Ahmed Hamouda » : combat contre des goumiers dans l’Azaouad.
    « Ghezzi Kadama » : son chef, El-Boukhari ould Ferkak trouve la mort.
    « Ghezzi Nefay », dans l’Azaouad.
    Pluie modérée, en hiver, dans lAkhchâche.
    Campements dans le H’ank et l’Iguidi. Les moutons et les gens étaient éparpillés dans le Zemmour (Akhchâche), les chameaux dans le H’ank ; et l’ Iguidi.

    1930.
    - F âm er-regâd
    - B année du sommeil.
    - H Reconnaissance de la Compagnie saharienne du Touat au H’ank.
    Le G. N. de Chinguetti visite, dans le H’ank, les campements de Lahbib ould Bellâl,
    Forte invasion de sauterelles adultes, en novembre. Une petite pluie remplit les Dhi Embarkat.
    Campements aux Dhi Embarkat (Yetti).

    1931.
    - F âm Taghat année de Taghat (lieu dit).
    Règlement de compte entre Reguibat et Telma.
    « Ghezzi El-Koudia » : combat de Chaïman (au Nord d’Atar), les 6 et 7 septembre, avec les Mauritaniens [45].
    « Ghezzi Ahmed Hamadi », en janvier ; il est accroché par les Français, à El-Aoudj, et est poursuivi jusqu’au Zemmour.
    Pluies abondantes dans l’oued Noûn, et là seulement.
    Campements dans cette région où ils passent l’été.



    1932.
    - F âm kasser Mohammed El-Mamoune
    - B année où fut blessé Mohammed El-Mamoune (à la suite d’une chute de chameau, un Ahel Cheïkh Ma el-Aïnin, se casse une jambe).
    - H âm dhidahane année de la dhidahane (fleur du kerkaz, plante de la Hamâda).
    Le 14 mars, assassinat du Lieutenant Mussat et contre ghezzi du Capitaine Le Cocq ; l’Emir de l’Adrar est.tué (19 mars) [10, p. 293 et suivantes].
    « Ghezzi El-Mekalek » près de Chinguetti ; il est poursuivi par le G. N. du Hodh qui lui livre les combats de Freikiki, le 6 avril, et de Kseib Ounane, le 13 avril [10, p. 296].
    Poursuite infructueuse, par le G. N., du ghezzi de Mohamed Mamoune.
    Campements autour d’Aïn ben Tili.

    1933.
    - F âm moût Ali ould Meyara année où est mort Ali ould Meyara.
    - B âm en-négued
    - H année du « négued » (plante de la Hamâda, Anvillea radiata Coss et Dur. [24]).
    La Compagnie saharienne du Touat razzie 500 chameaux Foqra à Brinia (Iguidi) ; les Sellam ne sont pas inquiétés.
    Combat entre Reguibat et Français à Oum Dfil’ât (au Nord-Ouest de Fort Gouraud) où Ali ould Meyara trouve la mort (janvier) [10, p. 305].
    Sorba (délégation) Legouacem à Atar ; elle signe une trêve avec la France.
    Soumission des Reguibat du Sah’el, le 5 février, à Atar. « Ghezzi Mechdouf » : combat entre Reguibat et Kedadra à Mijik (au Nord-Ouest de Fort Gouraud).
    Sécheresse.
    Campements sur la Hamâda, l’Iguidi et la Makteir.

    1934.
    - F âm t’yâh en-nejhoûm
    - B année de la pluie d’étoiles filantes (octobre 1933).
    - H âm el-Colonne année de la Colonne (française).
    Occupation française de Goulimine en février, de Tindouf le 31 mars, d’Aïn ben Tili le 3 avril, de Belgardane le 7 avril, où a lieu une liaison avec les troupes de Mauritanie.
    Les Espagnols occupent Smâra le 1er mai.
    Soumission des Reguibat : de la fraction de Mohammed ould Bara le 4 juin, de celle de Lahbib ould Bellâl le 21 août. « Ghezzi Boumrah ould Mouissat » (Jenha) ; il est accroché à Hassi Teniguer dans le Hodh.
    « Ghezzi el-Merkhi ould Hamoud » (Legouacem) dans l’Azaouad.
    « Ghezzi d’Igma » (Reguibat et Izerguine) ; il est détruit à Hassi Nouiba, par un goum Aït Oussa, en avril.
    « Ghezzi d’Ichaaf » (puit s de la Hamâda) ; ce ghezzi, composé de Reguibat, d’Ouled Delim et d’Izerguine, est accroché par la Compagnie saharienne de la Saoura.
    « Ghezzi de Touisguiremt » (puits de la zone espagnole) ; il est accroché par les Aït Oussa.
    Invasion de sauterelles ; elles pondent, en hiver, dans la région de l’oued Noûn,
    Pluie moyenne sur la falaise du Zemmour et une partie du T’irsal.
    Campements dans ces régions.

    1935.
    - F âm Taskala année de Taskala (oued Noûn).
    - B âm oued Draa année de l’oued Draa.
    - H âm Erg Chèche année de l’Erg Chèche.
    Pluies dans l’oued Noûn, faibles pluies au Zemmour.
    Campements en ces divers points.

    1936.
    - F âm El-Araguib année d’El-Araguib.
    - B âm Erg-Chèche
    - H année de l’Erg Chèche.
    De très fortes pluies tombent, en automne 1935, et en hiver, sur l’Erg Chèche (région de Taoudenni, Agarektem, Tinioulig Mreïer, jusqu’à Bir Zreïgat). Les dayas eurent un développement extraordinaire, et près d’ un mètre de sable fut mouillé.
    Campements en ces deux points [46].

    1937.
    - F âm El-Aïn année d’El-Aïn.
    - B âm Ettegardi année d’Ettegardi (déformation du mot français : « gardé », le pâturage de l’oued El-Ma ayant été réservé à la Compagnie saharienne de la Saoura).
    - âm el-âchoûr lawwel année du premier impôt.
    - H âm Essahel année d’Essahel.
    Pluies au Tiris, en hiver.
    Campements des Foqra dans la region d’Aïn ben Tili, des Reguibat dans le Tiris, au Sud du Zemmour.



    1938.
    - F âm El-Adh’am année d’El-Adh’am.
    - B âm ettesarbissa année d’ettesarbissa (déformation du mot français : « service », les Reguibat ayant été convoqués à Goulimine).
    - H âm Regaguia année de Regaguia.
    Tous les chefs indigènes sont convoqués à Goulimine, en l’honneur du Général Trinquet.
    Pluies abondantes au début de l’automne sur la Hamâda et la Séguia, particulièrement entre l’oued El-Ma et Aïn ben Tili. Faibles pluies en mars.
    Campements des Foqra au Sud-Ouest d’Aïn ben Tili, des Reguibat entre l’oued El-Ma et Aïn ben Tili.

    1939.
    - F âm el-yalma année d’el-yalma (plante d’acheb).
    - B âm Oum Dfîrât année d’Oum Dfîrât (au Nord de la sebkra d’Idjil).
    - H âm Guelb Jerâd année de Guelb Jerâd (au Nord de Fort Gouraud, à proximité de la frontière espagnole).
    Pluies abondantes en automne, de l’Azefal et l’Hammami au Zemmour, de l’Adrar au H’ank. Pluies plus faibles sur le Sud de l’ Iguidi et la région d’Aouinet Legra.
    Campements en ces deux points.

    1940.
    - F âm tagafait en-nâs année où les gens sont allés vers le Nord.
    - B âm Bou Aamima année de Bou Aamima (Yetti.
    - H âm El-Gaada année de la Gaada.
    Pluies en septembre, puis nouvelles et abondantes précipitalions en hiver (janvier), dans la Gaada.

    1941.
    - F âm oued Draa année de l’oued Draa.
    - B âm Zini année du Zini (région).
    - H âm ech-chedida année de la (sécheresse) intense.
    Pluies dans le Draa, sécheresse ailleurs.
    Campements dans l’oued Draa, le Zini, le Noûn, l’Erg Chèche, l’Akchar et l’Adrar Sottof [47].

    1942.
    - F âm El-Guelab année d’El-Guelab.
    - B âm Imourène année d’Imourène.
    Pluies en septembre en cette région.
    Campements dans la région d’Imourène.

    1943.
    - F âm tagafalt el-aïal
    - B année du départ des gens vers le Nord.
    - H
    -------------------------------------------------------------------------------------
    BIBLIOGRAPHIE

    - 1. Ahmadou Mahmadou Ba. - L’Emirat de l’Adrar mauritanien de 1872 à 1908. (Bull, trim. Soc. cle Géographie et d’Archéologie d’Oran, t. L.III, fasc. 190, mars 1932, p. 83-119 ; fasc. 191, juin 1932, p. 263-298.)
    - 2. Chronologie de l’Adrar. (Bull. Comité Afr. Fr., Rens. Col., février 1933, p. 36-38.) Voir aussi du même auteur : L’Adrar dans l’anarchie. (Rens. Col., février 1933, p. 25-35) et Contribution à l’histoire des Regueibat. (Rens. Col., décembre 1933, p. 273-278, et avril 1934, p. 90-93)
    - 3. Les tribus secondaires du Sahel mauritanien. (Bull. trim, Soc. de géographie et d’Archéologie d’Oran, t. LIV, fasc, 194, juin 1933, p. 163-182.)
    - 4. AUGIERAS (Le Chef d’escadron).- Chronique de l’Ouest saharien, Paris (Bull. Com. Afr. Fr.), 1930, 191 p.
    - 5. BONAFOS (Capitaine). - Une tribu marocaine en Mauritanie. Les Oulad Bou Seba. (Bull. trim, Soc. de géographie et d’Archéologie d’Oran, t. L, fasc. 183, sept.-déc. 1929, p. 249-267.)
    - 6. CORTIER (M.). - D’une rive à l’autre du Sahara. Paris, 1933, VIII + 416 p.
    - 7. DUBIEF (Jean). - No tes sur les chronologies des Kel Ahaggar et des Tailoq. ( travaux I.R.S., t. I, 1942, p. 87-132.)
    - 8. Les Ifoghas de Ghadames. Chronologie et Nomadisme. ( Revue I. B.L.A., Institut des Belles Lettres Arabes, Tunis, t. XI, 1948, p. 141-159.)
    - 9. Les Imanghasaten. Chronologie et Migralion. (Revue I. B.L.A., Institut des Belles Lettres Arabes, Tunis, t. XIII, 1950, p. 23-36.)
    - 10. DUBOC (Général). - Manritanie. Paris, Fournier, 1935, p. 318.
    - 11. FOUCAULD (Le Père de). - Poésies touarègues. Paris, Leroux, t. 1, 1925, 658 p. : t.II , 1930, 461 p.
    - 12. GILLIER (Commandant). - La pénétration en -Mauritanie. Paris, P. Geuthner, 1926, 359 p.
    - 13. GOURAUD (Général). - Mauritanie-Adrar. Paris, Plon, 1945, 349 p.
    - 14. KENNER (G. T.). - A famine zone in Africa. ( Geographical Review, t. XVI, 1926.)
    - 15. LA CHAPELLE (Lieutenant F. de). - Notes sur la Confédération des Tekna et la région comprise entre l’oued Noûn , Tindouf et la Séguiet el Hamrâ , 20 août 1930. (Rapport manuscrit.)
    - 16. LA CHAPELLE (F. de). - Les Tekna du Sud marocain. ֹEtude géographique, historique et sociologique. (Bull. Com . Afr. Fr., 1933, octobre, p. 587-596, novembre, p. 633-645, décembre, p. 791-799, 1934, janvier, p. 42-52.)
    - 17. MARTIN (Capitaine H.). - Les tribus du Sahel mauritanien et du Rio de Oro. Les Oulad Bou Sba. (Bull. de l’IFAN, t. l, n°s2-3, avril-juillet 1939, p. 587-629)
    - 18. MARTY (Paul). - Les tribus de la Haute Mauritanie. (Bull. Cam. Afr, Fr., Rens, col., 1915, mai, p. 73-82, juin-juillet, p. 118-126, août, p. 136-145.)
    - 19. Etudes sur l’Islam Maure. Paris, Leroux, 1916.
    - 20. Les Chroniques de Oualata et de Nema (Soudan français). (Revue des Et. Islamiques, année 1927, cahiers III et IV, Paris, P. Geuthner, 1927 p. 355-575.)
    - 21. Monod (Théodore). - Méharées, Paris, Ed. « Je Sers », 1947, 300 p.
    - 22. MONTEIL (Lieutenant Vincent).-Chroniques de Tichit (Sahara Occidental). (Bull. de l’IFAN, t. 1, janvier 1939, p. 282-:312.)
    - 23. Notes sur les Tekna, in Coll. Notes et Documents de l’ Institut des Hautes Etudes Marocaines, Paris, Larose, 1948, 60 p.
    - 24. MONTEIL(Vincent) et SAUVAGE (Charles). - Contribution à l’étude de la flore du Sahara occidental. Inst. Hautes Etudes Marocaines. Notes et Documents, Paris, Larose, 1949, 120 p.

      الوقت/التاريخ الآن هو الأربعاء أكتوبر 18, 2017 9:18 pm